Élaboration d'espaces, mutation des territoires.

Des transitions, notamment écologiques, énergétiques, démographiques, économiques et urbaines s’opèrent aujourd’hui sous nos yeux. Dans ce contexte global complexe, l’élaboration d’oeuvres relevant du design d’espace et de l’architecture a un rôle primordial à jouer dans la perspective d’un avenir écologiquement et humainement dynamique et respectueux.
 
Concevoir devient désormais un acte politique fort car responsable d’une qualité et d’une pérennité de territoire, d’habitat et de vie. L’ESAAB, judicieusement implantée dans la région Bourgogne Franche Comté, offre une fenêtre enviable sur un environnement rural et urbain riche et en perpétuelle mutation. Faire de cette particularité géographique un atout majeur, pour une école d’Arts Appliqués contemporaine et ouverte sur le monde est la ligne maîtresse de ce nouveau parcours pédagogique. Ce positionnement met l’accent sur un point de vue «local», non pas pour se renfermer sur le connu et le traditionnel au nom d’une identité et d’un patrimoine immuables, mais pour utiliser ce «terreau» comme lieu d’étude des enjeux esthétiques, technologiques, économiques et sociaux. Ces paramètres se rencontrent ici en proposant un espace partagé où la singularité plurielle des lieux fait sens à une échelle plus globale.
 

 

 

Ainsi, l’Élaboration d'espaces, mutation des territoires est un choix pédagogique pertinent au coeur d’un environnement qui se compose d’un ensemble de grands paysages ruraux et urbains mais aussi sociétaux et culturels aux caractères le plus souvent symbiotiques. Ce choix, offre aux étudiants un laboratoire d’études pour l’apprentissage de méthodologies de conception intégrant les notions propres, au développement, à l’habitat, à l’architecture, à l’urbanisme, à l’espace culturel et au paysagisme, durables et raisonnables. C’est un apprentissage local pour une application hors limites. Le parcours pédagogique, en cohérence avec cette ouverture, aborde la notion d’espace dans toutes ses acceptions et s’intéresse à toutes typologies de lieux, de fonctions et de contraintes tout en s’inscrivantdans une veille technologique et sociologique active.
 Ici, entre analyses critiques, découvertes d’innovations, expérimentations et recherches conceptuelles débridées et raisonnées, notre école devient le creuset pour un choix éclairé de spécialisation professionnelle au delà du DNMADe.
 
L’objectif est de permettre à chaque étudiant de se situer dans un milieu professionnel, de trouver une autonomie et un langage d’expression propre. La création est abordée comme une recherche permettant l’émergence d’une démarche personnelle par une approche méthodologique, technique et artistique, dans laquelle l’apprentissage donne une place essentielle à la pratique. Le parcours de formation permet également la prise de contact avec le monde professionnel par le biais de workshops, stages et mise en place de projets personnels spécifiques. En s’appuyant sur le tissu de l’industrie (par exemples, les filières bois et transport), du patrimoine, de l’artisanat et du tourisme vert régional et en intégrant l’apport des nouvelles technologies, le parcours Élaboration d'espaces, mutation des territoires de l’ÉSAAB deviendra un pôle de formation en recherche et conception d’espaces prenant en compte les enjeux actuels de la recherche en sciences appliquées et humaines.
Au sein de cette dynamique d’engagement se croiseront étudiants, designers, architectes, paysagistes, urbanistes, industriels, scientifiques et artistes. L’enseignement, reposant sur un ensemble d’ateliers d’expérimentations et d’explorations trouvera sa singularité entre formation sensible et ancrage dans une réalité sociale largement ouverte aux savoir-faires locaux, régionaux et nationaux afin de les mettre en résonance avec les enjeux des nouvelles problématiques d’aujourd’hui et de demain.