DN MADe mention Objet

 

> Le design d’objet

Le design d'objet consiste à concevoir et à dessiner des objets destinés à l’espace domestique, privé ou public. Objets durables ou éphémères, ils peuvent être produits en série industriellement, artisanalement ou encore être des pièces uniques. Élaborant des scénarios de vie et d’utilisation, ce secteur du design par définition pluri-disciplinaire peut également mettre en place des services, des dispositifs et des environnements. Soucieux de construire un art de vivre au quotidien ainsi qu’un avenir durable, le design d’objet s’attache à l’ergonomie pour inventer, renouveler et interroger les usages d’aujourd’hui et de demain.

 

> Le métier du designer d’objet, ses activités et débouchés 

Être un designer d’objet, c’est être un créateur sensible à ce qui l'entoure, aux différents enjeux du monde contemporain dans sa diversité, son actualité, mais aussi son histoire afin d’anticiper les tendances en devenir. 

Curieux, il s’intéresse aussi à la matérialité du monde, aux détails les plus subtils comme à l'impact environnemental et aux technologies numériques qui permettent de préfigurer une forme. À l’écoute des futurs usagers, il est capable d'analyser une situation, un contexte, un besoin pour initier et conduire un projet de conception d'objet. Il dessine, modélise (2D/3D), prototype et planifie toutes les étapes de création de l’objet en amont et, en aval, jusqu’à sa communication pour en garantir le succès. Au carrefour des arts et des techniques, il travaille aussi en équipe en coordination avec d'autres professions spécialisées : ingénieurs, artisans, services marketing, opérateurs machines...

Le designer d'objet exerce :

- en créateur indépendant, en free-lance, en auto-éditeur.

- au sein d'agences spécialisées dans le design de produits et/ou design industriel.

- au sein de studios et services intégrés dans des entreprises, marques, enseignes ou institutions.

- au sein d'ateliers spécialisés dans la fabrication d'objets uniques ou de série (manufacture, fab lab...)

 

> DN MADe Objet - Pièces uniques et de séries, pluralité des pratiques et des outils du designer 

Afin d’accompagner les transitions sociétales et environnementales qui sont en train de révolutionner notre manière de consommer, le DN MADe Objet de l’Esaab a pour volonté de former de futurs designers qui soient avant tout des spécialistes de la relation entre objets et individus. Se fondant sur la pluralité des pratiques et des outils du designer, cette formation questionne l’objet unique, dans sa dimension à la fois expérimentale, artisanale et sérielle, dans une perspective industrielle voire alternative.

 Ce parcours forme au métier de designer en s’appuyant sur des pratiques d’ateliers (dessin, ateliers bois et maquette, découpe laser, infographie, impression 3D, vidéo, photographie...), des partenariats, des intervenants et des conférences. Il favorise une démarche créative exploratoire et singulière interrogeant l'objet en proposant des interactions permanentes entre enquêtes, contextes d’intervention, toutes formes de représentations graphiques (croquis, schémas, scénarios…), infographiques (plans, photomontages, modélisations 3D...) et de productions en volume (expérimentations de matériaux, maquettes, prototypes...). Au fil des projets, l’étudiant développera des compétences techniques et méthodologiques lui permettant à terme une certaine autonomie dans le processus créatif, ainsi qu’une capacité d’adaptation à divers contextes, partenaires, environnements...

 

 

 

 

 

> Les enseignements :

Valant grade licence, le cursus du DN MADe Objet se déroule sur 3 ans, soit 6 semestres validant des UE (les Unités d’Enseignement).

Les semestres 1 et 2 permettent une acquisition des outils fondamentaux conceptuels, artistiques et techniques (30h/semaine). Un stage de découverte de 2 semaines a lieu en cours de 1ère année.

Lors des semestres 3 et 4, l'étudiant est dans une optique d'approfondissement de son domaine de spécialité, il élabore des problématiques, développe des hypothèses de réponses diversifiées et concrètes, et expérimente ainsi les différentes étapes de la démarche de projet, de façon individuelle ou en équipe (27h/semaine).

Un stage d'une durée minimum de 3 mois a lieu au cours de la 2e année. 

Les semestres 5 et 6 sont ceux du perfectionnement des spécialités du parcours (24h/semaine).

Les Unités d’Enseignement sont évaluées par contrôle continu visant des compétences structurées.

En 3e année, le mémoire et le projet sont évalués lors d'une soutenance finale devant un jury.

 

Organisé par pôles, ce cursus est composé de différents enseignements qui peuvent s’articuler entre eux en fonction des projets : 

- Les cours de Pratique et Mise en Œuvre du Projet initient aux différentes méthodologies du design à travers des projets réels ou fictifs, mis en place par l’équipe enseignante ou issus de commandes extérieures. Analyses contextuelles, enquêtes de terrain, échanges avec des professionnels, partenariats (avec des entreprises, des structures locales), concours… sont autant d'incitations à la réflexion et à la création en synergie. 

Les projets peuvent porter sur des problématiques pragmatiques : un usage, un besoin, une situation, un matériau ou une technologie par exemple, mais aussi sur des problématiques formelles ou conceptuelles : questionnement des formes, des couleurs et des symboles en jeu dans l’objet, sans oublier ses marqueurs sociétaux. L’étudiant-designer apprend alors à explorer différents outils et conduites de projets : approche dessinée, comme numérique, à la rencontre du réel par la maquette et parfois, le prototype. Cette formation favorise la dynamique de recherche et d’expérimentation, en invitant l'étudiant à une forme de souplesse créative faisant dialoguer l'atelier et le bureau, la main et la pensée, la création et le raisonnement.

- Les cours d’Outils d’Expression et d’Exploration Créative (OEEC) permettent l’appropriation de différents outils et techniques propres à l’Expression Plastique : dessin, peinture, modelage, sculpture mais aussi gravure ou sérigraphie.

- Les cours de Techniques et Savoir-faire sont dédiés à la maîtrise des codes visuels de la création et des outils technologiques et mécaniques présents dans un atelier, pour pouvoir traduire en image comme en volume des intentions compréhensibles.

- Les cours d’Outils et Langages Numériques s’attachent à l’apprentissage des logiciels de production assistée par ordinateur en 2D et 3D (Suite Adobe, Rhinoceros...) et à la compréhension des logiques propres à l'impression et au numérique (pixels, formats, code...). 

- Les cours de Communication et Médiation du Projet permettent de s’approprier différentes stratégies pour présenter un projet de manière cohérente et convaincante aussi bien à l’oral qu’en image.

- Les cours de Technologies et Matériaux sont envisagés comme le lieu d’un double apprentissage théorique et pratique s’articulant entre : 

° des connaissances relatives aux matériaux, à leur mise en œuvre, aux modes de productions par le biais de l’observation, de l’analyse et de l’étude de cas

° une pratique fondée sur l’expérimentation, sur la manipulation des matériaux et procédés.

L’ensemble est également associé à une posture de veille technologique permanente, soucieuse des enjeux environnementaux.

- Les cours de Culture des Arts, du Design et des Techniques abordent sous l’angle historique, les évolutions des différents domaines de la création artistique (histoire de l’Art, de l’objet, de l’architecture, de l’image...) ainsi que leurs ancrages sociétaux, tout en portant un regard parallèle sur l’actualité.

- Le cours de Professionnalisation aide à la création d’un portfolio, à la recherche de stages, et à la définition d'un profil créatif propre à l'étudiant. Il permet de réfléchir à l'orientation future de son parcours. 

- Sont également dispensés des cours permettant aux étudiants de développer leurs capacités de réflexion et de communication : Humanités, Sciences et Anglais LV1, mais aussi une approche concrète des problématiques économiques avec le cours de Contextes Économiques et Juridiques.

 

> Les conditions d’apprentissage 

L'Esaab bénéficie de nombreux outils et machines dans ses ateliers et studio photo qui sont exploités par les différents enseignements du DN MADe Objet (pour un aperçu, se reporter à la section du site Étudier à l'Esaab > L'école > Visiter l'école). 

Ces conditions de travail confortables donnent aux étudiants les possibilités d’expérimenter la matière, de réaliser des maquettes voire des prototypes, mais aussi de générer des présentations via des documents de bonne facture, imprimés et façonnés à l’Esaab.

L’école possède également deux autres lieux privilégiés à la disposition des étudiants:

 - un centre de documentation (CDI) spécifique, dédié entièrement aux arts et au design.

 - La « Rue », espace intérieur ouvert, commun à tous, est un véritable espace d’échange entre étudiants issus de toutes les formations de design de l’Esaab (DN MADe, CPGE, DSAA, ), professeurs et professionnels intervenants, lors de workshops par exemple. 

  

 

 

 

 

> Poursuites d’études 

Le DN MADe Objet peut se compléter par les formations suivantes :

 - Diplôme Supérieur d'Arts Appliqués (DSAA)

 - Diplôme de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (DNSEP - grade master II )

 - Diplôme de l'École Nationale Supérieure de Création Industrielle – Les Ateliers (ENSCI - Ministère de la culture et de l'industrie)

 - Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique (DNSEP - Beaux Arts)

 - Master Design (Universités)

 - Mobilité à l'étranger : charte Erasmus, et grâce au partenariat de l'Esaab avec le Suzhou Art and Design Institute en Chine

 

> Procédure de recrutement :

Les candidats sont recrutés via la plateforme de Parcoursup, sur dossier scolaire et sur le « projet de formation motivé » (lettre de motivation).

 Pour percevoir le profil et les aptitudes de l’étudiant, sont examinés dans les dossiers scolaires des candidats :

 - les notes de bulletins et les notes obtenues aux épreuves anticipées (ou le cas échéant, les notes de BAC)

 - les appréciations des enseignants, du chef d’établissement sur les bulletins de première et de terminale (ou de tout autre formation supérieure)

 - l’avis de poursuite d’étude porté par le conseil de classe

 - l’assiduité

 

« Le projet de formation motivé » permet de comprendre l’intérêt de l’élève pour la formation choisie et permet également d’apprécier toutes(s) expérience(s) vécue(s) en rapport avec l’orientation souhaitée. Le candidat peut postuler dès la fin de sa classe de terminale, mais également après un début de cycle en enseignement supérieur.

Capacité d’accueil : 15 places

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Imprimer